La Correspondance De L’Âme Et Du Corps (3ème Partie)

La Correspondance De L’Âme Et Du Corps (3ème Partie)

mai 2, 2018 0 By M-A.C
Partagez !

Divulgation
Ce message peut contenir des liens d’affiliation ! Si vous achetez quelque chose par l’un de ces liens, vous ne paierez pas un centime de plus. Mais nous obtiendrons une petite commission, ce qui nous aide à garder les lumières allumées. Merci ! En savoir plus…..

VOLONTÉ ET ENTENDEMENT SPIRITUELLE
CHALEUR ET LA LUMIÈRE DU SOLEIL SPIRITUELLE

Dans cet article nous aborderons “Volonté et Entendement spirituelle” qui influent dans l’homme par le Soleil Spirituel. Là où Dieu apparaît en son milieu. Toutefois, avant de continuer, si vous vous apprêtez à lire cet article sans avoir eu la chance de lire l’enseignement depuis son début. Il serait préférable pour vous de le faire. Puisque, cet article est le troisième d’une série de cinq publications sur la correspondance de l’âme et du corps. Le tout, tirée des révélations que nous a légué Emanuel Swedenborg dans ses travaux sur la correspondance de l’âme et du corps. Je vous suggère donc débuter votre apprentissage en cliquant sur le bouton ci-dessous ! Étant donné que les articles ce succèdent l’un à l’autre vous reviendrez sur celui-ci sou peu.

Poursuivons notre apprentissage!

Alors, maintenant pour ceux qui ont déjà passé au travers des deux premières publications. Nous irons, dans celle-ci, voir les quatre prochains points révélés par Swedenborg à propos de la correspondance de l’âme et du corps, de même que les deux receptacles de vies qui sont, Volonté et entendement Spirituelle. Donc, allons voir les points contenus dans cet article.

Chaleur et Lumière du Soleil Spirituel
=
Volonté Et Entendement Spirituelle

Cinquième Point :

Cette chaleur, aussi bien que cette Lumière, influent dans l’Homme,
la Chaleur dans la Volonté et y produit le Bien de l’Amour, et la Lumière dans son Entendement et y produit le Vrai de la Sagesse.

On sait qu’en général que tout se rapporte au Bien et au Vrai, et qu’il n’y a point d’être quelconque qui n’y soit relatif. De-là vient qu’il y a dans l’homme deux receptacles de vie. L’un qui est le receptacle du Bien, et qui est appellé Volonté et l’autre qui est le receptacle du Vrai et qui est appellé Entendement. Puis, parce que le Bien appartient à l’Amour et le Vrai à la Sagesse, la Volonté est le receptacle de l’Amour et l’Entendement celui de la Sagesse.

  • Que le Bien appartienne à l’Amour, c’est que l’homme veut ce qu’il aime et lorsqu’il le fait, il le nomme Bien.
  • Que le Vrai appartienne à la Sagesse, c’est que toute Sagesse procède des Vérités. Puis, que même tout le bien que le sage pense est vrai et devient bon, lorsqu’il le veut et le met en pratique.

L’importance de reconnaître ces deux receptacles de vies
– Volonté et Entendement Spirituelle –

Quiconque ne distingue pas ces deux receptacles de vie, qui sont la Volonté et l’Entendement et ne s’en forme point une notion bien claire, s’efforce en vain de connaître l’Influence Spirituelle. Car il se fait une influence dans la Volonté et une autre dans l’Entendement. Car la Volonté influe le Bien de l’Amour, et dans l’Entendement le Vrai de la Sagesse. L’un et l’autre procèdent de Dieu, immédiatement par le soleil, au milieu duquel il est et médiatement par le Ciel Angélique.

Ces deux receptacles, Volonté et Entendement, sont aussi distincts que la Chaleur et la Lumière. Car la Volonté reçoit la Chaleur du Ciel, laquelle dans son essence est Amour. Puis, l’Entendement quant à lui, reçoit la Lumière du Ciel, qui dans son essence est Sagesse, comme il a déja été dit. Il y a une Influence de l’Esprit de l’homme dans ses paroles, une autre dans ses actions. L’Influence dans les paroles procède de la Volonté par l’Entendement et l’Influence dans les actions procède de l’Entendement par la Volonté.

Ceux qui ne connaissent que l’Influence dans l’Entendement et ignorent l’Influence dans la Volonté. Puis, qui raisonnent et concluent en conséquence, sont comme des borgnes qui ne voient les objets que d’un côté. Ou, comme des manchots qui travaillent péniblement d’une seule main. Ou enfin, comme des boiteux qui marchent en sautillant avec un baton sur un seul pied. Par ce qui vient d’être dit on voit clairement que la Chaleur Spirituelle influe dans la Volonté de l’homme, et y produit le Bien de l’Amour et que la Lumière Spirituelle influe dans son Entendement , et y produit le Vrai de la Sagesse.

Sixième Point :

Ces deux choses, Chaleur et Lumière, ou Amour et Sagesse, influent conjointement de Dieu dans l’âme de l’homme,
par l’âme dans l’Esprit et de-là dans les sens du Corps, puis, dans les paroles et les actions.

Jusqu’a présent, les hommes instruits ont enseigné qu’il y a une Influence Spirituelle de l’âme dans le corps, Mais ils n’ont pas dit qu’il y eût une Influence dans l’âme, et par l’âme dans le corps. Quoique l’on sache que tout bien de l’Amour et toute Vérité de la Foi influent de Dieu dans l’homme, et nullement de l’homme. Or tout ce qui procède de Dieu influe immédiatement dans l’âme, par l’âme dans l’esprit et par celui-ci dans le corps.

Quiconque recherche autrement l’lnfluence Spirituelle est comme un homme qui obstrue le canal d’une source et veut cependant y trouver des eaux vives. Ou, comme celui qui cherche l’origine d’un arbre dans sa racine et non dans la semence. Ou enfin, comme un homme qui examine les principes, sans remonter au Principe. Car l’âme n’est point la Vie en soi, mais elle est le réceptacle de la Vie qui procède de Dieu, qui Lui, est la Vie en soi. Car toute Influence vient de Dieu. C’est ce qui es désigné par ces paroles : Dieu souffla dans les narines de l’homme une Âme de Vie et l’homme fut fait en Âme vivante.

Souffler dans les narines une Âme de Vies signifie:
Insérer la perception du Bien et du Vrai.
Par Volonté et Entendement Spirituelle

Le Seigneur dit aussi de lui même : Comme le Père a la Vie en soi, il a aussi donné au Fils d’avoir la Vie en soi. La Vie en soi c’est Dieu et la Vie de l’âme est la Vie procédant de Dieu. Maintenant puisque toute Influence appartient à la Vie. Puis, que celle-ci opère par ses réceptacles et que l’intime ou premier réceptacle dans l’homme est son Âme. Pour bien comprendre cette Influence, il faut commencer par Dieu et non point par une station intermédiaire. Car alors, la Doctrine de l’Influence serait comme un char sans roues, ou comme un voilier sans voiles.

Cela, étant, j’ai dû parler d’abord du soleil du monde Spirituel, au milieu duquel est Dieu et ensuite de l’Influence de l’Amour et de la Sagesse, par conséquent de la Vie et que la Vie influe de Dieu dans l’âme de l’homme et par l’âme dans l’esprit. C’est-à-dire, dans ses affections et ses pensées et de-là dans les sens du corps, puis dans les paroles et les actions. C’est que ces choses appartiennent à la Vie dans un ordre successif. Car l’Esprit (Mens) est subordonné à l’âme (Anima) et le corps est subordonné à l’esprit.

L’Esprit a deux Vies, Volonté et Entendement Spirituelle.

La Vie de la Volonté est le Bien de l’Amour, dont les émanations sont appellées affections. Puis, la Vie de l’Entendement est le Vrai de la Sagesse, dont les émanations sont nommées pensées. C’est par ces affections et ces pensées que l’Esprit vit. La Vie du corps sont les sensation, la parole et les actions. Toutes ces choses viennent de l’âme et l’esprit , comme on le voit par l’ordre dans lequel elles s’exécutent. Ce qui sera très évident pour le sage , même sans un grand examen.

L’âme humaine étant une substance spirituelle supérieure, reçoit l’Influence immédiatement de Dieu. Mais l’esprit étant une substance spirituelle inférieure à l’âme, reçoit l’Influence de Dieu médiatement par le monde spirituel. Et le corps, étant une substance de la Nature, que l’on nomme matière, reçoit l’Influence de Dieu médiatement par le monde Naturel. Nous verrons dans les articles suivants que le Bien de l’Amour et le Vrai de la Sagesse influent conjointement. C’est-à-dire, unis ensemble, de Dieu dans l’âme de l’homme. Mais que dans leurs progression ils sont séparés par l’homme et ne sont réunis que dans ceux qui se laissent conduire par Dieu. ?

Septième Point :

Le Soleil du Monde Naturel est pur Feu et le Monde de la Nature existe et subsiste par ce Soleil.

Tout le Monde sait par sa propre expérience. De même que par les notions des sens et par les écrits publiés sur cette matière. Que la Nature et son Monde, par lesquels on entend les Atmosphères et les Terres que l’on nomme Planetes, parmi lesquelles est notre Globe terrestre, ainsi que toutes et chacune des productions qui ornent tous les ans la surface de ce Globe. Chacun, dis-je, sait que toutes ces choses subsistent uniquement par le Soleil qui est leur centre et qu’il est présent par tout par les rayons de sa lumière, et par sa chaleur. Or, comme il s’ensuit de-là une perpétuelle subsistance, la raison peut en conclure très certainement qu’il y a aussi une perpétuelle existence. Car perpétuellement subsister, c’est perpétuellement exister. De-là, il suit que Jéhovah Dieu a créé le Monde Naturel médiatement par le Soleil.

Nous avons déja démontré que les choses Spirituelles et les naturelles diffèrent essentiellement entre elles. Puis, que l’origine et la conservation des choses spirituelles vient du Soleil qui est pur Amour, au milieu duquel est le Créateur et Conservateur de l’Univers Jehovah Dieu. Quant à l’origine et la conservation des choses naturelles, elle vient du Soleil qui est pur feu. Celui-ci vient du premier Soleil. Puis, l’un et l’autre de Dieu, comme l’effet vient de la cause et la cause d’un premier Principe.

Personne ne peut contredire que le Soleil Naturel est pur feu

Que le Soleil de la Nature et de ses Mondes soit pur feu, tous ses effets le prouvent. Tout comme la concentration de ses rayons dans un foyer, d’où il résulte un feu très brûlant et même de la flamme, dont la chaleur est de la même nature, que celle du feu élémentaire. La gradation de cette chaleur du Soleil est selon les incidences. De-là les climats et les quatre Saisons de l’année.

Par ce qui vient d’être dit, sans citer une infinité d’autres faits, la raison peut conclure, d’après le témoignage de l’expérience, que le Soleil du Monde Naturel est pur feu et même le feu dans toute sa pureté. Ceux qui ne savent rien de l’origine des choses spirituelles par leur Soleil et qui ne connaissaient que l’origine des choses naturelles, ne peuvent que confondre les choses spirituelles avec les choses naturelles. Puis conclure, d’après les illusions des sens et de la raison, (voir note) que les choses spirituelles ne sont que les naturelles plus pures, de l’activité desquelles, excités par la lumière et la chaleur, se forment la Sagesse & l’Amour.

Les dangers d’adopter l’approche Naturalisme

Puis, comme ces gens-là ne voient, ne sentent et ne respirent que la nature, ils lui attribuent toutes choses. Même les spirituelles et hument ainsi le Naturalisme, comme une éponge absorbe l’eau. On peut les comparer à des cochers qui attelleraient leurs chevaux derrière le char. II n’en est pas de même de ceux qui distinguent entre les choses spirituelles et les naturelles et qui font venir celles-ci de celles-là. Ils comprennent l’influence de l’âme dans le corps, savent qu’elle est spirituelle et que les choses naturelles qui sont du corps servent à l’âme comme de véhicules et de milieux, par lesquels elle produit ses effets dans le Monde naturel.

Quiconque pense autrement, peut être comparé à l’écrevisse, qui marche à reculons et tourne ses yeux en arrière comme ses pas. Sa vue intellectuelle ressemble pas mal à la vue d’Argus, lorsque ses yeux de derrière veillaient, tandis que ceux de devant étaient endormis. De tels gens se croient pourtant fort pénétrants. Car, disent-ils, qui ne voie pas que l’Univers a pris naissance de la nature. Alors, qu’est-ce que Dieu ? Sinon, le centre de cette nature et autres semblables rêveries dont ils se glorifient plus que les Sages des plus beaux raisonnements.

NOTE:

Il faut bien distinguer, pour comprendre Swedenborg. En cet endroit, comme partout ailleurs, qu’il fait grande différence entre la Raison purement naturelle, ou celle qui dérive des sens, auxquels elle doit son origine. Puis, à celle d’une nature plus élevée et qu’il appelle avec justice la Raison intérieure. Raison qui provient de l’unification des deux receptacles de vies qui sont Volonté et Entendement Spirituelle.

Huitième Point :

Par conséquent tout ce qui procède de ce soleil, de soi-même est mort.

Quel est l’homme qui, par la lumière de son entendement, s’il est un peu élevé au dessus des sens matériels, ne voit point que l’Amour est de soi-même vivant. Et, que la présence de son feu est la vie. Puis, qu’au contraire le feu élémentaire de soi-même est respectivement mort. Par conséquent, que le soleil du monde Spirituel, étant pur Amour, est vivant et le soleil du monde Naturel, étant pur feu, est mort. De même que tout ce qui procède de ces deux soleils et existe par eux, est mort ou vivant, selon son origine.

Il y a deux causes dans l’Univers qui produisent tous les effets, la Vie et la Nature. Elles les produisent selon l’ordre lorsque la Vie excite la Nature. Il n’en est pas de même lorsque c’est la Nature qui excite la Vie. Ce qui arrive chez ceux qui mettent la nature, qui de soi est morte, au-dessus et au-dedans de la Vie. Puis, qui d’après ces idées s’abandonnent entièrement aux voluptés des sens et à la concupiscence de la chair, tout en méprisant les choses spirituelles de l’âme et les rationnelles de l’esprit. Ces gens-la sont appellés morts à cause de ce renversement de l’ordre. Tels sont tous les Naturalistes-Athées dans ce monde, et tous les Satans dans l’Enfer.

Ils sont aussi appellés morts dans l’écriture, comme dans David :

  • Ils se sont attachés à Baal, et ont mangé les sacriſices des morts. L’ennemi poursuit mon âme, il me fait asseoir dans les ténèbres comme les morts de ce monde. Pour entendre les gémissements de celui qui est lié et pour ouvrir les portes aux enfants de la mort.

Puis, dans l’apocalypse :

  • Je connais tes œuvres ; tu as la réputation d’étre vivant, mais tu es mort ; sois vigilant, affermis le reste qui est près de mourir…

Ils sont appellés morts, parce que la damnation est là mort spirituelle. Et, la damnation est destinée à ceux qui croient que la Vie vient de la nature et qu’ainsi la lumière de la nature est la lumière de la Vie et qui par-là obscurcissent, suffoquent et éloignent toute idée de Dieu, du Ciel et de la Vie éternelle. Ils ressemblent aux hiboux, qui voient la lumière dans les ténèbres, et les ténèbres dans la lumière. C’est-à-dire, ils voient le faux comme le vrai et le mal comme le bien. Ces gens ne reconnaissent pas l’influe de Volonté et Entendement Spirituelle.

Pour eux le plaisir du mal est la volupté de leur cœur. On peut les comparer à ces oiseaux de proie qui dévorent les cadavres comme des friandises et sentent les infections sépulcrales comme des parfums délicieux. Ces gens-là ne voient d’autre Influence que l’Influence Physique ou Naturelle. Si cependant, ils reconnaissent une Influence Spirituelle, ce n’est pas qu’ils en ayent quelque idée, mais souvent ils ne parlent que d’après un Maître….

Fin des points 5 à 8 !

Voilà qui termine cette troisième partie d’une série de cinq publications. J’espère que vous avez apprécié les informations contenues dans cet article. Ou si vous aimez mieux, les révélations qu’il contenait sur les deux receptacles de vies qui sont, Volonté et Entendement Spirituelle. De même que du soleil Spirituel d’où tout influe. Toutefois, dites-vous bien qu’il vous en reste encore à apprendre. Puisque, vous avez encore deux autres publications à lire afin de compléter ce petit enseignement sur la correspondance de l’âme et du corps de même que sur la Volonté et l’entendement Spirituelle. Pour ce faire vous avez qu’à cliquer le bouton que vous trouverez ci-dessous un peu plus bas.

Laissez moi vos commentaires ou question concernant:
Volonté et Entendement Spirituelle!

Avant de conclure avec ces quatre points. J’aimerais vous dire de ne pas hésiter à me faire part de vos commentaires ou questions. Soit sur le monde spirituel et le monde naturel. De même que sur la correspondance de l’âme et du corps. Je m’empresserai de vous répondre le plus rapidement possible. De plus, si vous avez envie de jaser et d’échanger sur le sujet: Volonté et Entendement Spirituelle, faite-le moi savoir. Il me fera plaisir de m’entretenir avec vous !

Tant que le tout reste dans le respect et la politesse. Peu importe ce que vous pensez de l’influence spirituelle, ou de cet enseignement, car vous êtes libre d’avoir votre opinion. Donc, sur ce, à Bientôt ! Je vous laisse poursuivre votre apprentissage de ces deux points. Volonté et Entendement spirituelle, en vous offrant la suite de la correspondance de l’âme et du corps, vous avez qu’à cliquez sur le bouton ci-dessous.