Apocalypse Expliquée: Chapitre 17 Verset 7-8-9 (#732 à #737)

Apocalypse Expliquée: Chapitre 17 Verset 7-8-9 (#732 à #737)

novembre 12, 2018 0 By M-A.C
Partagez !
Divulgation
L’article ci-dessous:  7 têtes, 7 Montagnes, 7 rois, peut contenir des liens d’affiliation. Si vous achetez quelque chose par l’un de ces liens, vous ne paierez pas un centime de plus. Mais nous obtiendrons une petite commission, ce qui nous aide à garder les lumières allumées. Merci ! En savoir plus…..

SEPT TÊTES SEPT MONTAGNES SEPT ROIS
-CHAPITRE 17-
VERSET 7-8-9

Tout d’abord, sachez que cette partie vous révélera le sens spirituel derrière la grande Babylone, mère des prostitutions que l’on retrouve au 17ème chapitre de l’Apocalypse. Cependant, si vous n’avez pas pris connaissance des chapitres précédents, de même que des règles de base de la science des correspondances, révélées par E. Swedenborg. Je vous suggère fortement de le faire dès maintenant. Ainsi, vous aurez une bien meilleure compréhension de l’enseignement qui vous est révélé dans cet article.

Pour y accéder, cliquez sur le bouton ci-dessous.

 

Petit Rappel Du Format De l’Enseignement:

  1. Premièrement, (en rouge) vous trouverez le verset au Sens Littéral (tel qu’écrit dans le livre saint)
  2. Ensuite, je vous enseignerai la façon d’interpreter le texte en appliquant la science des correspondances
  3. Le tout sera suivi de ce même verset, (en bleu) mais cette fois dans son Sens Spirituel Divin

Alors sur ce, bonne lecture !

Sept Têtes Sept Montagnes Sept Rois
(Sens Littéral)

CHAPITRE 17, VERSET 7
VII- Et l’Ange me dit : « Pourquoi es-tu étonné? Je te dirai le mystère de la Femme et de la Bête par laquelle elle est portée, qui a sept têtes et dix cornes. »

Explications Détaillées: Chapitre 17 Verset 7

732- L’explication a été donnée dans les numéros #723, #724, et #729.

Sept Têtes Sept Montagnes Sept Rois
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 17, VERSET 7
VII- Et le Seigneur me dit ; « Pourquoi es-tu surpris ? Je te dévoilerai ce qu’il y a de caché dans l’intérieur du Catholicisme-Romain, et comment il s’appuie sur la Parole, dont il a perdu totalement l’intelligence et dont la puissance est grande. »

Sept Têtes Sept Montagnes Sept Rois
(Sens Littéral)

CHAPITRE 17, VERSET 8
VIII- La Bête que tu as vue, était et n’est pas ; et elle doit monter de l’abîme, et s’en aller à la destruction : et les habitants de la terre, dont les noms ne sont pas écrits dans le Livre de vie dès la fondation du monde, s’étonneront en voyant que la Bête qui était, et n’est pas, cependant est.

Explications Détaillées: Chapitre 17 Verset 8

733- La Bête, c’est la Parole, (voir #723). Elle était, c’est-à-dire que dans l’origine de cette religion, elle était reçue et lue par le peuple. Puis, elle n’est pas, signifie que par la suite elle ne fut plus ni reçue ni lue. L’histoire confirme ces significations.

Note:

En effet, dans le commencement du Catholicisme-Romain, on reconnaissait la Parole pour Divine, on enseignait d’après elle et on la lisait devant le peuple. Mais plus tard, lorsque la domination romaine fût étendue sur l’Église et sur le Ciel, bien que la Parole fût encore reconnue pour Divine, on n’enseigna plus d’après elle comme auparavant. On en interdit la lecture au peuple. Au lieu de la doctrine qui venait d’elle, on donna comme divine, une doctrine émanée du Pape seul. On fit consister le culte divin dans des Messes inintelligibles au vulgaire et on alla jusqu’à rendre une adoration au Pape et à des hommes morts, qu’on nomme saints. Tandis qu’auparavant, on n’adorait que le Seigneur. Voir sur ce sujet ce qui a été dit au sommaire de ce chapitre.

734- L’abîme désigne ici le Consistoire papal. Ce Consistoire est un abîme, car tout ce qui s’y décide concerne sa domination sur l’Église et sur le Ciel. La Bête qui monte de l’abîme, c’est la Parole qui, pour la forme, y est reconnue divine. La Bête qui s’en va à la destruction, c’est la Parole qui, en réalité, est rejetée.

Note:

L’histoire atteste qu’il a été quelquefois délibéré dans ces Consistoires sur la réception et la lecture de la Parole par le peuple, et que la proposition a toujours été rejetée. Si les Consistoires reconnaissent la Parole comme divine, c’est parce qu’elle parle de Marie, des Apôtres, des clés données à Pierre, de même que parce qu’elle renferme la relation historique de la Passion et quelques passages qu’ils interprètent en faveur de leur domination. Mais ils ne la rejettent pas moins, en défendant au peuple de la lire ett cela, parce que les préceptes qu’elle renferme ne s’accordent pas avec les édits et les bulles du Pape.

735- La terre signifie l’Église, (voir #284), et ici, la religion romaine. Car le Catholicisme-Romain ne constitue pas une Église. Pour qu’il y ait Église, il faut que le Seigneur soit adoré et que sa Parole soit lue, (voir #721).

Ceux dont les noms ne sont pas écrits dans le Livre de vie, ce sont ceux qui ne croient pas au Seigneur, (voir #58). C’est ne pas croire au Seigneur, que de lui enlever sa puissance divine sur le Ciel et sur la terre, pour la transférer dans un Vicaire et dans les Substituts de ce vicaire.

Dès la fondation du monde, c’est dès l’établissement de cette religion, (voir #589). La Bête qui était, et n’est pas, et cependant est, c’est la Parole, qui a cependant encore la puissance, quoiqu’elle soit ainsi rejetée, (voir #733 ci-dessus) ; elle existe toujours, parce qu’elle est divine et que le Seigneur est en elle.

Sept Têtes Sept Montagnes Sept Rois
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 17, VERSET 8
VIII- La Parole, à l’origine de cette religion, était reçue et lue par le peuple, et elle n’est plus ni reçue ni lue ; et elle a été pour la forme reconnue divine par le Consistoire romain, et en réalité elle n’en a pas moins été rejetée : et tous ceux de cette religion qui, depuis son établissement, ont eu pour but de dominer sur le Ciel et sur la Terre, seront surpris, en reconnaissant que la Parole, qui, dans l’origine, était reçue et lue par le peuple, et qui n’est plus ni reçue ni lue, a cependant encore la puissance.

Sept Têtes Sept Montagnes Sept Rois
(Sens Littéral)

CHAPITRE 17, VERSET 9
IX- « En voici le sens plein de sagesse : Les sept têtes sont sept montagnes sur lesquelles la Femme est assise ; ce sont aussi sept rois ;

Explications Détaillées: Chapitre 17 Verset 9

736- En voici le sens, c’est-à-dire, voici l’intelligence et l’interprétation de ce qui fut vu. Plein de sagesse, c’est-à-dire pour ceux qui sont intérieurement sages. L’interprétation fut faite par l’Ange dans le sens naturel, et non dans le sens spirituel. Car tout ce qu’il dit dans les versets 9, 10 et 11, et dans d’autres endroits de ce Chapitre jusqu’à la fin, ne peut être compris que par ceux qui sont dans le sens spirituel par le Seigneur.

Note:

Premièrement, cette interprétation est ainsi faite, parce que le sens naturel est la base, le contenant et le soutien des sens spirituel et céleste. Il en est de même des interprétations que l’on rencontre dans d’autres endroits de la Parole, comme dans les Prophètes, et dans plusieurs passages des Évangélistes. Elles sont données dans le sens naturel, et ne peuvent être intérieurement comprises que par l’intelligence du sens spirituel qu’elles renferment.

737- Les sept têtes désignent la perte totale de l’intelligence de la Parole, (voir #724). Les montagnes signifient les biens de l’amour, (voir #714), et les rois, les vérités de la sagesse, (voir #18). Sept signifie tout, et s’emploie pour la sainteté, (voir #10). Toutefois ici, tout est profané, parce qu’il s’agit de la femme, qui représente le Catholicisme-Romain.

Ce n’est néanmoins qu’avec le temps que ces biens et ces vérités ont été profanés par les chefs du Catholicisme-Romain. Car dans le commencement de cette religion, ils regardaient la Parole comme sainte. C’est par rapport à ce premier état, dans lequel ils furent, que Lucifer, qui signifie la même chose que Babylone, a été appelé fils de l’Aurore. De même que c’est à cause du dernier état qu’il a été précipité en enfer. (Esaïe, XIV.)

Sept Têtes Sept Montagnes Sept Rois
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 17, VERSET 9
IX- « Voici, pour ceux qui sont intérieurement sages, l’interprétation de ce que tu as vu : La perte totale de l’intelligence de la Parole dans le Catholicisme-romain vient de ce qu’il a profané les divins biens de la Parole ; elle vient aussi de ce qu’il a profané de même les divines vérités ;

Pour en savoir plus sur L’Apocalypse Expliquée, cliquez sur le bouton plus bas.

Laissez moi vos commentaires et impressions

Bien évidemment, je vous invite à tout moment à me faire part de vos commentaires et impressions. Pour autant que ceux-ci restent dans le respect et la politesse. Alors, maintenant que vous comprenez le sens spirituel derrière les 7 têtes, 7 montagnes et 7 rois, je vous suggère de poursuivre votre apprentissage avec les prochains versets. Donc, si vous êtes prêt à continuer, appuyez simplement sur le bouton ci-dessous.

Découvrez L’Homme Derrière Cet Enseignement

Retrouvez les oeuvres d’Emmanuel Swedenborg en cliquant ici!
ou
Retrouvez les oeuvres d’Emanuel Swedenborg en activant le Flash player

Pour poursuivre votre apprentissage concernant les sept têtes, septs montagnes, sept rois
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Merci à Jacques-François-Étienne (1794-1864), qui fût le traducteur des oeuvres  d’E.Swedenborg.
Sans qui, la science des correspondances serait encore ignoré par nous tous!