Apocalypse Expliquée: Chapitre 16 Verset 4-5-6 (#683 à #688)

Apocalypse Expliquée: Chapitre 16 Verset 4-5-6 (#683 à #688)

novembre 10, 2018 0 By M-A.C
Partagez !
Divulgation
L’article ci-dessous:  La Troisième Plaie peut contenir des liens d’affiliation. Si vous achetez quelque chose par l’un de ces liens, vous ne paierez pas un centime de plus. Mais nous obtiendrons une petite commission, ce qui nous aide à garder les lumières allumées. Merci ! En savoir plus…..

LA TROISIÈME PLAIE
-CHAPITRE 16-
VERSET 4-5-6

Tout d’abord, sachez que cette partie vous révélera le sens spirituel derrière la troisième que l’on retrouve dans 16ème chapitre de l’apocalypse. Toutefois, je dois vous mentionner, que si vous n’avez pas pris connaissance des chapitres précédents, de même que des règles de base de la science des correspondances, révélées par E. Swedenborg. Je vous suggère fortement de le faire dès maintenant. Ainsi, vous aurez une bien meilleure compréhension de l’enseignement qui vous est révélé dans cet article.

Pour y accéder, cliquez sur le bouton ci-dessous.

 

Petit Rappel Du Format De l’Enseignement:

  1. Premièrement, vous trouverez le verset au Sens Littéral (tel qu’écrit dans le livre saint)
  2. Ensuite, je vous enseignerai la façon d’interpreter le texte en appliquant la science des correspondances
  3. Le tout sera suivi de ce même verset, mais cette fois dans son Sens Spirituel Divin

Alors sur ce, bonne lecture !

La Troisième Plaie
(Sens Littéral)

CHAPITRE 16, VERSET 4
IV- Et le Troisième Ange versa sa coupe dans les Fleuves et dans les Sources des eaux, et il se fit du sang.

Explications Détaillées: Chapitre 16 Verset 4

683- Les fleuves désignent les vérités en abondance ; et la source des eaux, le Seigneur ou la Parole, (voir #409). Ainsi, verser la coupe dans les fleuves et dans les sources des eaux, c’est répandre l’influx pour mettre à découvert quelle est, chez les Réformés, l’intelligence des vérités de la Parole.

684- Le Sang ici, désigne le Divin Vrai falsifié, (voir #681).

Note:

Toute la Parole traitant de la vie selon les préceptes qu’elle contient, de même que du Seigneur comme étant Jéhovah et le seul Dieu, Ceux qui sont dans la foi seule falsifient toutes ses vérités. Car ils ne pensent jamais à la vie selon les préceptes que contient la Parole et ne s’adressent point au Seigneur.

La Troisième Plaie
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 16, VERSET 4
IV- Et le Seigneur répandit l’influx pour mettre à découvert leur intelligence des vérités de la Parole ; et il fut reconnu que toutes ses vérités avaient été falsifiées par eux.

La Troisième Plaie
(Sens Littéral)

CHAPITRE 16, VERSET 5
V- Et j’entendis l’Ange des eaux qui disait : « Tu es juste, Seigneur, étant Celui qui Est et qui Fut, et le Saint, parce que tu as exercé ces jugements. »

Explications Détaillées: Chapitre 16 Verset 5

 

685- Il est question ici de l’Ange des eaux et, dans le Verset, d’un autre Ange du côté de l’autel ; ces deux anges représentent tout le Ciel. Le premier, le Royaume spirituel, puisque les eaux désignent les vérités et le second, le Royaume Céleste. (Voir les #647, #648).

686- Ces mots : qui est, et qui fut, et le saint, désignent le Divin Vrai de la Parole. Le Seigneur est considéré ici comme Parole, parce qu’il s’agit de l’intelligence de la Parole chez ceux qui sont de l’Église. Tu es juste, parce que tu as exercé ces jugements, c’est-à-dire, que Sa Divine Providence a permis qu’il en fût ainsi pour éviter la profanation.

Note:

En effet, c’est la Providence qui permet à ceux qui sont dans la foi seule de falsifier les vérités de la Parole. Car, comme ils sont dans les maux, puisqu’ils ne les fuient point comme péchés, et qu’ils ne s’adressent point immédiatement au Seigneur, s’ils recevaient les vérités réelles de la Parole, ils les mêleraient avec les maux de leur vie et ils en profaneraient la sainteté.

La Troisième Plaie
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 16, VERSET 5
V- Et j’entendis les Cieux du Royaume spirituel qui disaient : « Cela est arrivé par un bienfait de ta Divine Providence, Seigneur, Toi qui es le Divin Vrai de la Parole, parce qu’autrement tes divines vérités auraient été profanées. »

La Troisième Plaie
(Sens Littéral)

CHAPITRE 16, VERSET 6
VI- Car ils ont répandu le sang des Saints et des Prophètes ; et tu leur as donné du sang à boire, parce qu’ils en sont dignes.

Explications Détaillées: Chapitre 16 Verset 6

687- Répandre le sang, c’est falsifier les vérités, (voir #684 ci-dessus) et par conséquent, les pervertir. Les Saints signifient les divines vérités, (voir #586); et les Prophètes, les points de doctrine tirés de la Parole, (voir #133).

688- Boire le sang, c’est non-seulement falsifier les vérités de la Parole, mais c’est encore remplir sa vie de ces falsifications. Car celui qui boit s’approprie sa boisson et s’en remplit. Parce qu’ils en sont dignes, c’est-à-dire, parce qu’ils ont confirmé en eux le dogme de la foi seule, en vivant conformément à ce dogme.

La Troisième Plaie
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 16, VERSET 6
VI- Car ils ont perverti toutes les vérités doctrinales tirées de la Parole ; et tu as permis qu’ils remplissent leur vie de ces falsifications, parce qu’ils ont confirmé en eux le dogme de la foi seule.

Pour poursuivre l’Apocalypse Expliquée Cliquez sur le bouton plus bas.

Laissez moi vos commentaires et impressions

Bien évidemment, je vous invite à tout moment à me faire part de vos commentaires et impressions. Pour autant que ceux-ci restent dans le respect et la politesse. Alors, maintenant que vous comprenez le sens spirituel derrière la troisième plaie, je vous suggère de poursuivre votre apprentissage avec les prochains versets. Donc, si vous êtes prêt à continuer, appuyez simplement sur le bouton ci-dessous.

Découvrez L’Homme Derrière Cet Enseignement

Retrouvez les oeuvres d’Emmanuel Swedenborg en cliquant ici!
ou
Retrouvez les oeuvres d’Emanuel Swedenborg en activant le Flash player

Pour poursuivre votre apprentissage concernant la troisième plaie et les suivantes
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Merci à Jacques-François-Étienne (1794-1864), qui fût le traducteur des oeuvres  d’E.Swedenborg.
Sans qui, la science des correspondances serait encore ignoré par nous tous!