Apocalypse Expliquée: Chapitre 16 Verset 7-8-9 (#689 à #693)

Apocalypse Expliquée: Chapitre 16 Verset 7-8-9 (#689 à #693)

novembre 10, 2018 0 By M-A.C
Partagez !
Divulgation
L’article ci-dessous:  La Quatrième Plaie peut contenir des liens d’affiliation. Si vous achetez quelque chose par l’un de ces liens, vous ne paierez pas un centime de plus. Mais nous obtiendrons une petite commission, ce qui nous aide à garder les lumières allumées. Merci ! En savoir plus…..

LA QUATRIÈME PLAIE
-CHAPITRE 16-
VERSET 7-8-9

Tout d’abord, sachez que cette partie vous révélera le sens spirituel derrière la quatrième plaie que l’on retrouve dans 16ème chapitre de l’apocalypse. Toutefois, je dois vous mentionner, que si vous n’avez pas pris connaissance des chapitres précédents, de même que des règles de base de la science des correspondances, révélées par E. Swedenborg. Je vous suggère fortement de le faire dès maintenant. Ainsi, vous aurez une bien meilleure compréhension de l’enseignement qui vous est révélé dans cet article.

Pour y accéder, cliquez sur le bouton ci-dessous.

 

Petit Rappel Du Format De l’Enseignement:

  1. Premièrement, vous trouverez le verset au Sens Littéral (tel qu’écrit dans le livre saint)
  2. Ensuite, je vous enseignerai la façon d’interpreter le texte en appliquant la science des correspondances
  3. Le tout sera suivi de ce même verset, mais cette fois dans son Sens Spirituel Divin

Alors sur ce, bonne lecture !

La Quatrième Plaie
(Sens Littéral)

CHAPITRE 16, VERSET 7
VII- Et j’en entendis un autre du côté de l’Autel, qui disaient : « Oui, Seigneur, Dieu Tout-Puissant, tes jugements sont véritables et justes.»

Explications Détaillées: Chapitre 16 Verset 7

689- L’autre Ange du côté de l’Autel représente les Cieux du Royaume céleste, (voir #648, #685). Le Divin Bien et le Divin Vrai de la Parole faisant un, il en résulte que les paroles de l’ange des eaux, et celles de l’ange de l’autel ont la même signification, avec cette seule différence que l’un a parlé d’après le vrai, et l’autre, d’après le bien.

Puis, que le second, en employant des paroles qui appartiennent à la classe du bien, avait confirmé ce que le premier avait dit en se servant d’expressions qui appartiennent à la classe du vrai. (Nous en avons parlé dans les versets précédents). Ceci s’expique du au fait que partout dans la Parole, il y a mariage du bien et du vrai et des mots qui semblent différents renferment néanmoins les mêmes choses.

La Troisième Plaie
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 16, VERSET 7
VII- Et j’entendis les Cieux du Royaume céleste qui disaient : « Oui, Seigneur, qui es le Divin Bien de la Parole, ce qui leur est arrivé est un bienfait de ta Divine Providence. »

La Quatrième Plaie
(Sens Littéral)

CHAPITRE 16, VERSET 8
VIII- Et le Quatrième Ange versa sa coupe sur le Soleil ; et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu.

Explications Détaillées: Chapitre 16 Verset 8

690- Verser la coupe sur le Soleil, c’est répandre l’influx pour mettre leur amour à découvert. Car le Soleil signifie le Divin Amour du Seigneur, et, par opposition, l’amour de soi-même (égo), (voir #382).

691- Ici le feu, c’est l’amour infernal (l’amour de soi), (voir #494). Brûler les hommes par le feu, c’est exciter l’amour de soi (égo) chez les hommes de cette Église.

Car l’influx que l’on a vu au numéro précédent, procédait du divin amour du Seigneur ; Et cet influx, en pénétrant chez ceux qui sont dans le mal, excite en eux toutes les concupiscences de l’amour de soi, (les désirs l’égo et les plaisirs terrestres). Or, l’amour de soi est infernal, et son plaisir consiste en d’innombrables concupiscences de maux.

La Troisième Plaie
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 16, VERSET 8
VIII- Et le Seigneur répandit l’influx pour mettre à découvert leur amour ; et cet influx excita l’amour de soi dans les hommes de cette Église.

La Quatrième Plaie
(Sens Littéral)

CHAPITRE 16, VERSET 9
IX- Et les hommes furent brûlés par une grande chaleur ; et ils blasphémèrent le Nom de Dieu, qui a la puissance sur ces plaies ; et ils ne se repentirent point pour lui donner gloire.

Explications Détaillées: Chapitre 16 Verset 9

692- Être brûlé par une grande chaleur, c’est être embrasé de la concupiscence de l’amour de soi, (voir #691 ci-dessus).Blasphémer le Nom de Dieu, c’est nier ou ne pas reconnaître la Divinité de l’Humanité du Seigneur, (voir #582, #584).Avoir le pouvoir sur ces plaies, c’est écarter le mal et le faux par l’influx du bien de l’amour et du vrai de la foi.

693- Ne pas se repentir, c’est persister dans le mal, ce qui en soi, empêche de donner gloire à Dieu, c’est-à-dire de reconnaître les divines qualités du Seigneur.

La Troisième Plaie
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 16, VERSET 9
IX- Et ils furent embrasés de la concupiscence de cet amour ; et ils nièrent la Divinité de l’Humanité du Seigneur, qui peut seul écarter le mal et le faux ; et ils persistèrent à ne pas reconnaître ses divines qualités.

Pour poursuivre l’Apocalypse Expliquée Cliquez sur le bouton plus bas.

Laissez moi vos commentaires et impressions

Bien évidemment, je vous invite à tout moment à me faire part de vos commentaires et impressions. Pour autant que ceux-ci restent dans le respect et la politesse. Alors, maintenant que vous comprenez le sens spirituel derrière la quatrième plaie, je vous suggère de poursuivre votre apprentissage avec les prochains versets. Donc, si vous êtes prêt à continuer, appuyez simplement sur le bouton ci-dessous.

Découvrez L’Homme Derrière Cet Enseignement

Retrouvez les oeuvres d’Emmanuel Swedenborg en cliquant ici!
ou
Retrouvez les oeuvres d’Emanuel Swedenborg en activant le Flash player

Pour poursuivre votre apprentissage concernant la quatrième plaie et les suivantes
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Merci à Jacques-François-Étienne (1794-1864), qui fût le traducteur des oeuvres  d’E.Swedenborg.
Sans qui, la science des correspondances serait encore ignoré par nous tous!