Apocalypse Expliquée: Chapitre 20 Versets 13-14-15 (#869 à #874)

Apocalypse Expliquée: Chapitre 20 Versets 13-14-15 (#869 à #874)

novembre 28, 2018 0 By M-A.C
Partagez !
Divulgation
L’article ci-dessous:  La Mort Et L’Enfer Jetés Dans L’Étang De Feu, peut contenir des liens d’affiliation. Si vous achetez quelque chose par l’un de ces liens, vous ne paierez pas un centime de plus. Mais nous obtiendrons une petite commission, ce qui nous aide à garder les lumières allumées. Merci ! En savoir plus…..

LA MORT ET L’ENFER JETÉS DANS L’ÉTANG DE FEU
-CHAPITRE 20-
VERSET 13-14-15

Tout d’abord, sachez que cette partie vous révélera le sens spirituel derrière le moment où la mort et l’enfer furent jetés dans l’étang de feu, au 20ème chapitre de l’Apocalypse. Cependant, si vous n’avez pas pris connaissance des chapitres précédents, de même que des règles de base de la science des correspondances, révélées par E. Swedenborg. Je vous suggère fortement de le faire dès maintenant. Ainsi, vous aurez une bien meilleure compréhension de l’enseignement qui vous est révélé dans cet article.

Pour y accéder, cliquez sur le bouton ci-dessous.

 

Petit Rappel Du Format De l’Enseignement:

  1. Premièrement, (en rouge) vous trouverez le verset au Sens Littéral (tel qu’écrit dans le livre saint)
  2. Ensuite, je vous enseignerai la façon d’interpreter le texte en appliquant la science des correspondances
  3. Le tout sera suivi de ce même verset, (en bleu) mais cette fois dans son Sens Spirituel Divin

Alors sur ce, bonne lecture !

La Mort Et L’Enfer Jetés Dans L’Étang De Feu
(Sens Littéral)

CHAPITRE 20, VERSET 13
XIII- Et la Mer donna ceux qui étaient morts en elle ; et la Mort et l’Enfer donnèrent ceux qui étaient morts en eux ; et ils furent jugés chacun selon ses oeuvres.

Explications Détaillées: Chapitre 20 Verset 13

869- La mer désigne l’externe de l’Église, (voir #470), et cet externe est naturel. Les morts sont ceux qui avaient quitté la terre, (comme aux numéros #866 et #868) ; Donc, Les morts que la mer a donnés désignent les hommes externes et naturels de l’Église. Puisque le jugement ne s’est fait que sur ceux qui ont été dans quelque culte. Car ceux qui ont méprisé les choses saintes de l’Église et nié Dieu, la Parole et la vie après la mort, ont été jugés (par eux-même) aussitôt après leur mort. Cependant, le jugement qu’on parle ici, s’est fait sur ceux qui ont été hommes externes et naturels, et qui ont déclaré de bouche qu’il y a un Dieu, un Ciel, un Enfer et une Parole.

Note:

Plusieurs de ceux que la mer donna furent sauvés ; car il n’est pas dit qu’ils furent tous jetés, comme la Mort et l’Enfer, dans l’étang de feu. Mais il est dit seulement, au verset 15 ci-dessous, que celui qui ne fut pas trouvé écrit dans le Livre de Vie fut jeté dans cet étang.

Ceux d’entre eux qui ont été sauvés sont aussi désignés par ces expressions du verset 5 : Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis.

870- La Mort désigne ceux qui intérieurement en soi sont diables et l’Enfer, ceux qui intérieurement en soi sont satans. Par conséquent, ce sont tous ceux qui étaient impies dans le coeur, quoi que paraissant à l’extérieur hommes de l’Église.

En effet, la Mort et l’Enfer ne peuvent être jetés dans l’étang de feu qui est l’Enfer, (voir au verset 14 ci-dessous). Mais ces impies qui sont, quant à leurs intérieurs, la mort et l’enfer, c’est-à-dire, diables et satans, peuvent y être jetés. Tous ceux-là, qu’ils soient laïques ou ecclésiastiques, sont jugés, parce que chez eux, les externes doivent être séparés des internes et parce qu’ils ont su et professé ce qui appartient à l’Église.

871- Concernant, jugez chacun selon ses oeuvres voir l’explication, au numéro #868.

La Mort Et L’Enfer Jetés Dans L’Étang De Feu
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 20, VERSET 13
XIII- Et en présence du Seigneur étaient aussi ceux de l’Église qui avaient été hommes externes et naturels et ceux qui étaient impies dans le coeur, quoique paraissant à l’extérieur hommes de l’Église ; et ils furent tous jugés d’après la vie intérieure que chacun d’eux avait eue sur la terre.

La Mort Et L’Enfer Jetés Dans L’Étang De Feu
(Sens Littéral)

CHAPITRE 20, VERSET 14
XIV- Et la Mort et l’Enfer furent jetés dans l’étang de feu : c’est la seconde mort.

Explications Détaillées: Chapitre 20 Verset 14

872- Alors, La Mort et l’Enfer, ce sont les impies dans le coeur, (voir #870 ci-dessus) ; l’étang de feu, c’est l’Enfer où règnent les amours du faux et les cupidités du mal.

Il y a ici un cliché suivant le langage angélique, dans lequel au lieu de la personne, on nomme la chose qui est dans la personne et qui constitue la personne. Car on voit bien que l’Enfer ne peut pas être jeté dans l’Enfer.

873- La seconde mort, c’est la damnation même, (voir #853).

La Mort Et L’Enfer Jetés Dans L’Étang De Feu
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 20, VERSET 14
XIV- Et ces impies dans le coeur furent précipités dans les enfers où règnent les amours du faux et les cupidités du mal : c’est là pour eux la damnation même.

La Mort Et L’Enfer Jetés Dans L’Étang De Feu
(Sens Littéral)

CHAPITRE 20, VERSET 15
XV- Et quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le Livre de Vie, fut jeté dans l’étang de feu.

Explications Détaillées: Chapitre 20 Verset 15

874- Le Livre de Vie signifie la Parole, (voir #256). C’est pourquoi, ne pas être trouvé écrit dans ce livre, c’est ne pas avoir vécu selon les préceptes de la Parole et ne pas avoir cru au Seigneur. Puis, être jeté dans l’étang de feu, c’est être précipité dans l’Enfer ou être condamné.

La Mort Et L’Enfer Jetés Dans L’Étang De Feu
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 20, VERSET 15
XV- Et tous ceux de l’Église qui n’avaient pas vécu selon les préceptes de la Parole, ni cru au Seigneur, furent condamnés.

Pour en savoir plus sur L’Apocalypse Expliquée, cliquez sur le bouton plus bas.

Laissez moi vos commentaires et impressions

Bien évidemment, je vous invite à tout moment à me faire part de vos commentaires et impressions. Pour autant que ceux-ci restent dans le respect et la politesse. Alors, maintenant que vous comprenez le sens spirituel derrière le moment où la mort et l’enfer furent jeté dans l’étang de feu. Je vous suggère de poursuivre votre apprentissage avec le prochain chapitre. Donc, si vous êtes prêt à continuer, appuyez simplement sur le bouton ci-dessous.

Découvrez L’Homme Derrière Cet Enseignement

Retrouvez les oeuvres d’Emmanuel Swedenborg en cliquant ici!
ou
Retrouvez les oeuvres d’Emanuel Swedenborg en activant le Flash player

Pour en apprendre plus sur la suite du moment où la mort et l’enfer jeté dans l’étang de feu
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Merci! À Jacques-François-Étienne (1794-1864), qui fût le traducteur des oeuvres d’E.Swedenborg sans qui, la science des correspondances serait encore ignoré par nous tous!