Apocalypse Expliquée: Chapitre 17 Verset 10-11-12 (#738 à #741)

Apocalypse Expliquée: Chapitre 17 Verset 10-11-12 (#738 à #741)

novembre 13, 2018 0 By M-A.C
Partagez !
Divulgation
L’article ci-dessous:  Cinq Sont Tombés Et Un Seul Reste, peut contenir des liens d’affiliation. Si vous achetez quelque chose par l’un de ces liens, vous ne paierez pas un centime de plus. Mais nous obtiendrons une petite commission, ce qui nous aide à garder les lumières allumées. Merci ! En savoir plus…..

CINQ SONT TOMBÉS ET UN SEUL RESTE
-CHAPITRE 17-
VERSET 10-11-12

Tout d’abord, sachez que cette partie vous révélera le sens spirituel derrière les paroles: cinq sont tombés et un reste, l’autre n’est pas encore venu que l’on retrouve au 17ème chapitre de l’Apocalypse. Cependant, si vous n’avez pas pris connaissance des chapitres précédents, de même que des règles de base de la science des correspondances, révélées par E. Swedenborg. Je vous suggère fortement de le faire dès maintenant. Ainsi, vous aurez une bien meilleure compréhension de l’enseignement qui vous est révélé dans cet article.

Pour y accéder, cliquez sur le bouton ci-dessous.

 

Petit Rappel Du Format De l’Enseignement:

  1. Premièrement, (en rouge) vous trouverez le verset au Sens Littéral (tel qu’écrit dans le livre saint)
  2. Ensuite, je vous enseignerai la façon d’interpreter le texte en appliquant la science des correspondances
  3. Le tout sera suivi de ce même verset, (en bleu) mais cette fois dans son Sens Spirituel Divin

Alors sur ce, bonne lecture !

Cinq Sont Tombés Et Un Seul Reste
(Sens Littéral)

CHAPITRE 17, VERSET 10
X- « Cinq sont tombés, et un seul reste ; l’autre n’est pas encore venu ; et quand il sera venu, il faut qu’il demeure peu.»

Explications Détaillées: Chapitre 17 Verset 10

738- Les nombres désignent la qualité des choses auxquelles ils sont joints. Ils sont comme des adjectifs joints à des substantifs, ou comme des attributs joints à des sujets. Le nombre cinq signifie tout ce qui reste. Ici, c’est tout ce qui reste des divines vérités désignées par les rois. Ainsi, ce sont toutes les vérités divines, excepté les deux qui sont indiquées aussitôt après par ces mots : un seul reste, et l’autre n’est pas encore venu.

cinq sont tombés et un seul resteToutes ces vérités ont été détruites, car en parlant de ces cinq rois, il est dit qu’ils sont tombés. Ce seul roi qui reste, c’est cette vérité qu’au Seigneur a été donnée TOUTE PUISSANCE DANS LE CIEL ET SUR LA TERRE. Cette vérité n’a pas été détruite par les chefs de cette religion. Parce qu’autrement, ils n’auraient pas pu s’arroger la domination sur toutes les choses de l’Église et sur le Ciel.

L’autre roi qui n’est pas encore venu et qui, quand il sera venu, doit demeurer peu, c’est cette vérité : L’Humanité du Seigneur est Divine. Cette vérité réelle n’est pas encore venue en question, mais lorsqu’elle y sera venue, elle ne demeurera pas chez eux.

Note:

C’est par un effet de la Divine Providence qu’elle ne doit pas demeurer chez eux, car ils la profaneraient, (voir note #686). Si cette divine vérité n’est pas venue en question, c’est que ces chefs s’étant conféré à eux-mêmes toute la puissance du Seigneur, ils n’auraient pas pu reconnaître son Humanité comme Divine sans qu’on leur eût reproché d’avoir par-là transféré en eux la puissance divine, et d’avoir fait du Pape un Dieu et de ses ministres des dieux.

Cinq Sont Tombés Et Un Seul Reste
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 17, VERSET 10
X- « Toutes ces Vérités ont été détruites par lui, excepté celles-ci ; Au Seigneur a été donnée toute puissance dans le Ciel et sur la Terre ; et L’Humanité du Seigneur est Divine : cette dernière n’est pas encore venue en question, et quand elle y sera venue, elle ne demeurera pas chez lui. »

Cinq Sont Tombés Et Un Seul Reste
(Sens Littéral)

CHAPITRE 17, VERSET 11
XI- Et la Bête, qui était et n’est pas, est elle-même la Huitième montagne ; elle est des Sept rois, et s’en va à la destruction.

Explications Détaillées: Chapitre 17 Verset 11

739- La Bête qui était et n’est pas, c’est la Parole, (voir #733). Elle est elle-même la Huitième montagne, c’est-à-dire qu’elle est le Divin Bien-Même. Car les sept montagnes désignent les divins biens de la Parole, (voir #737). Il en va de même avec le nombre huit, qui désigne aussi le bien.

Elle est des sept rois, c’est-à-dire qu’elle est le Divin Vrai-Même, puisque les rois désignent les divines vérités, (voir #737). Et comme tous les biens de la Parole ont été profanés dans le Catholicisme-Romain, mais que toutes ses vérités n’ont pas été adultérées, (voir #738), voilà pourquoi, on ne dit pas que la Bête est elle-même une des Sept montagnes, mais plutôt, on est dit qu’elle est un des Sept rois.

S’en aller à la destruction, c’est être rejeté, voir (voir #734). La Parole est rejetée en ce sens qu’elle est enlevée au peuple, pour qu’il ne s’aperçoive pas qu’elle a été profanée.

Cinq Sont Tombés Et Un Seul Reste
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 17, VERSET 11
XI- Et la Parole, qui d’abord avait été reçue et lue, et n’est plus ni reçue ni lue, est elle-même le Divin Bien ; elle est le Divin Vrai, et elle est enlevée au peuple pour qu’il ne s’aperçoive pas qu’elle a été profanée.

Cinq Sont Tombés Et Un Seul Reste
(Sens Littéral)

CHAPITRE 17, VERSET 12
XII- Et les dix cornes que tu as vues sont dix Rois, qui n’ont pas encore reçu le Royaume, mais qui reçoivent la puissance pendant une heure avec la Bête, comme Rois.

Explications Détaillées: Chapitre 17 Verset 12

740- Les dix cornes signifient la puissance, (voir #724). Les rois qui n’ont pas encore reçu le royaume, désignent ceux qui ne sont pas sous le joug du Pape, mais qui néanmoins ne se sont pas encore séparés entièrement du Catholicisme-Romain.

 

Note:

Il s’agit principalement, ici et dans les deux versets suivants, de l’Église gallicane, dont les débats avec la religion romaine prouvent qu’elle n’était pas sous le joug du Pape. Cette Église n’est pas encore séparée de la religion romaine, parce qu’elle est unie à elle par les externes ou par le formel. Quoiqu’elle ne le soit pas par les internes ou par l’essentiel.

Cette union externe vient de l’empire que le Pape exercait sur le clergé français d’autrefois, qui se conformait aux décrets et aux statuts du Vatican. Il résulte même de là, que plusieurs ecclésiastiques étaient aussi dans les internes du Catholicisme-Romain, et c’est pour cela qu’il n’y a pas encore eu séparation d’avec Rome.

741- Recevoir le pouvoir avec la Bête, c’est avoir de la puissance avec la Parole. Ainsi, c’est accorder de la puissance à la Parole et en recevoir d’elle. Une heure signifie un peu, ou quelque peu. Comme des rois, c’est-à-dire, comme s’ils étaient dans les vérités divines, les rois désignant ces vérités, (voir #737).

Note:

Ceux dont il est question ici reçoivent un peu de puissance par la Parole, parce qu’ils reconnaissent qu’elle a été divinement inspirée et que, par conséquent, c’est par elle que l’Église est Église. Néanmoins, ils n’y puisent pas encore les divines vérités, pas même ces vérités générales que Dieu seul doit être adoré et qu’aucun homme ne doit être adoré comme un Dieu. S’ils étaient dans ces vérités, ils rejetteraient le prétendu pouvoir des clés. Car c’est un acte divin d’ouvrir et de fermer le Ciel et cet acte n’est pas en la puissance d’un homme.

C’est par un effet de la Divine Providence du Seigneur qu’ils ne tirent pas de la Parole les principes doctrinaux de la foi et de la vie. Parce qu’étant encore unis avec Rome par les externes ou le formel, ils mélangeraient le vrai et le faux. De sorte que de ce mélange, naîtrait une lutte intérieure qui jetterait en eux le trouble et la confusion.

Cinq Sont Tombés Et Un Seul Reste
(Sens spirituel divin)

CHAPITRE 17, VERSET 12
XII- Et cette puissance de la Parole que tu as reconnue, existe chez ceux qui ne se sont pas encore entièrement séparés de Rome, mais qui accordant de la puissance à la Parole, en reçoivent d’elle aussi un peu, comme s’ils étaient dans ses vérités.

Pour en savoir plus sur L’Apocalypse Expliquée, cliquez sur le bouton plus bas.

Laissez moi vos commentaires et impressions

Bien évidemment, je vous invite à tout moment à me faire part de vos commentaires et impressions. Pour autant que ceux-ci restent dans le respect et la politesse. Alors, maintenant que vous comprenez le sens spirituel derrière les paroles: cinq sont tombés et un seul reste, je vous suggère de poursuivre votre apprentissage avec les prochains versets. Donc, si vous êtes prêt à continuer, appuyez simplement sur le bouton ci-dessous.

Découvrez L’Homme Derrière Cet Enseignement

Retrouvez les oeuvres d’Emmanuel Swedenborg en cliquant ici!
ou
Retrouvez les oeuvres d’Emanuel Swedenborg en activant le Flash player

Pour poursuivre votre apprentissage concernant les paroles, cinq tombés et un seul reste
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Merci à Jacques-François-Étienne (1794-1864), qui fût le traducteur des oeuvres  d’E.Swedenborg.
Sans qui, la science des correspondances serait encore ignoré par nous tous!